Coach Genève

La news du coach, Hiver 2013

Publié le 02/03/2012
Vous lisez ce message car soit nous avons eu ensemble un entretien, soit vous êtes au courant de mon activité. Il se peut aussi que vous découvriez entièrement le contenu de ce mail. Dès lors, voici une mise à jour de vos connaissances à mon propos.

En 2011, j’ai commencé une formation en PNL, achevée en 2012 par l’obtention d’un diplôme de praticien.
Cette formation a fait écho avec ma formation en STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), laquelle s’est soldée par l’obtention de deux diplômes de maîtrise (enseignement et entraînement). A titre personnel, cela fait plusieurs années que je m’intéresse au développement personnel et à la psychologie sous de nombreuses formes.

Ainsi, depuis fin 2012, j’officie en tant que coach dans les domaines suivants :
- Le coaching pragmatique, dont le but est d’atteindre des objectifs précis ou de définir ses priorités, domaine qui reste ma matière de prédilection.
- L’accompagnement émotionnel (coaching émotionnel), dont le but est de traverser certaines difficultés de la vie et de prendre du recul (pratique assimilable à du débriefing).
- Le conseil, en matière de développement personnel, où mes différentes expériences, mes stages et mes lectures, me permettent d’apporter des éléments à vos questions.

Toutefois, en dépit de ces cloisonnements, il ressort que je pratique un peu de tout cela à la fois lors de mes entretiens.

Ce petit rappel effectué, je remercie tous ceux que j’ai accompagnés lors de coachings durant cette année, coachings qui m’ont aussi apporté des réponses et ont amélioré ma méthode.

En 2013, mon activité de débriefeur à la police m’a bien sollicité. J’ai participé à de nombreux entretiens et j’ai dû rendre un travail de mémoire. Bonne nouvelle ! Ce dernier a été validé et j’ai obtenu un diplôme dans ce domaine, mais ne nous éloignons pas du coaching s’il vous plait! Il n’empêche, la pratique du débriefing m’apporte régulièrement de nouveaux outils pour mon approche.

2013 a aussi été l’année de l’officialisation de mon activité par le conseil d’état ainsi que l’année durant laquelle j’ai progressivement remplacé mes entretiens gracieux par un mode de reconnaissance plus libéral ... oui, les sirènes de la bourse ont eu raison de moi, quand bien même cela aurait été bien insuffisant pour nourrir mon foyer. Je rappelle ainsi très justement qu’il ne s’agit encore pour moi que d’une activité annexe ... ce que les ventres affamés de mes enfants approuvent au premier chef.

2013 enfin, est une année qui s’est terminée par de nombreuses épreuves à titre personnel, qui m’ont mené à plusieurs nouvelles considérations, dont celle qu’il était important, primordial, voire évident, de poursuivre mon chemin de coach (j’invite évidemment les plus curieux à venir me retrouver pour un entretien privé, afin de parler de ce qui précède. Oui, c’est une forme vicieuse de marketing ...).

2014 arrive à grands pas, et j’espère à cette occasion pouvoir atteindre l’objectif de développer davantage mon activité et de mettre au point un site internet, voire une page régulière ou une newsletter (une par saison me semble approprié ...).

Sur ce point, je vous promets que les réflexions, les remarques et les conseils dont m’ont fait part mes nombreux contacts (les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés), ont été notés et restent sur ma table de travail dans l’attente d’un concept le plus convivial possible ...

Dans l’immédiat, c’est encore un mail qui arrive directement dans votre boîte ... Toutefois, ce dernier n’a pas à vous impressionner. Dès lors, je vous propose les recommandations suivantes :
- Si vous ne vous sentez pas concerné, ou estimez ne pas avoir besoin de ces informations, merci de m’en aviser, afin que je vous supprime de ma liste d’envoi. Aucun problème et tout le monde sera gagnant.
- Si ce mail vous a au contraire plu, je vous invite à me contacter au plus vite afin que nous convenions d’un rendez-vous.
- S’il vous semble injuste pour le reste de vos connaissances qu’ils ne profitent pas de ce contenu, merci de me faire savoir à qui vous souhaitez que je transfère ce mail, afin que je puisse les tenir informés de mon activité.
- Si enfin, vous tenez simplement à me répondre et à échanger sur ce contenu, aucun problème, je serai même ravi d’avoir un retour. Au stade de mon développement, je peux encore me permettre de répondre à chacun ... profitez-en !

Cette brève transition faite, j’en profite pour aborder en surface un concept cher à notre société et qui permettra à ceux qui attendent un échantillon de coaching d’assouvir leur soif. Je veux ainsi soulever le problème de son propre juge.

Dans mon mail, le contenu général est traité avec une certaine légèreté et je prends de la distance avec mon juge intérieur. Vous savez ? Celui qui vous rappelle à quel point vous ...

Je pense que chacun le visualise bien à présent, et sait quand il agit contre sa volonté. Parfois, il est de bon ton d’écouter ce juge (ou peu importe l’autre nom que vous lui donnez) mais souvent, il s’impose et freine nos envies… Problème émotionnel ? Croyance limitante ? Conception erronée de la réalité ? Distorsion ? Beaucoup d’explications et de travail spécifiques permettent de comprendre et de remettre à sa place son juge… cela prend du temps.

Dans l’immédiat, un simple conseil : Quand votre juge parle et vous retient, décidez aussi d’entendre votre avatar qui vous pousse à agir ou à parler, et écoutez-le lui ! Pas facile n’est-ce-pas ? On aimerait pourtant bien l’avoir dans sa poche ce petit juge non ? Mais dans quel but ? Lui plaire ? Derrière cette croyance (il est appréciable de plaire à tout le monde) se cache un autre pendant : plaire à tout le monde… c’est plaire à n’importe qui !
Est-ce votre but ?

… suite au printemps.
Et excellent début d’année !



Vous aimeriez recevoir la news du coach directement par email?
Envoyez moi un email mentionnant "Inscrivez-moi à la news".