Coach Genève

La news du coach, Printemps 2016

Publié le 08/03/2016
« Si t'es sûr de ce que tu vaux, faut tout essayer pour l'obtenir mais accepter aussi qu'il y ait de la casse !! Au lieu de montrer le voisin du doigt en disant : J'ai tout raté dans la vie, à cause de lui, ou d'elle, ou de j'sais pas qui !! [...] mais tant que tu croiras pas en toi, en tes rêves... ta vie ce sera pas une vie ! »
- Extrait du film "Rocky Balboa" 2006.



L’humeur du coach

Bonjour à tous,

Début d'année. Renouveau. On se surprend à vouloir embrasser de nouvelles habitudes et on joue le jeu durant quelques temps. Parfois elles perdurent… et parfois non.

2016 a été l'occasion pour moi de décider de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements. Je ne suis pas sûr de ce que je vais encore garder mais j'aime cette idée de goûter à la vie en bousculant un peu mes schémas…

J'ai par exemple, bien que ce ne soit pas forcément spectaculaire, quitté (temporairement) certains auteurs pour choisir une citation peut-être moins empreinte de classique mais tellement parlante. Cette scène se passe, pour ceux qui n'ont pas vu le film, alors que le fils de Rocky veut qu'il renonce à son combat contre un jeune champion, fringant et dangereux. Rocky a alors près de 60 ans.

Et alors ????? Et alors ?!!!!! N'avez-vous pas envie pour le coup d'être comme Rocky, à la poursuite de vos rêves, de suivre vos envies, de vous défaire de l'emprise, des peurs et des inquiétudes des autres ? Dès lors, balayant les arguments de son fils, en faisant valoir sa volonté et sa conscience qu'il y aura peut-être des dégâts, il va de l'avant et en profite pour pousser son rejeton à arrêter de se trouver des excuses et à aller vers ses rêves!

Il y a un prix. Il y a des conséquences. Tout acte entraine son lot de réactions, parfois agréables… et parfois un peu moins. On peut tomber en pleine route. Subir des douleurs, des déceptions, des chocs… C'est la vie! Et puis… cette douleur, qui nous arrive sur le chemin de nos rêves, n'est-t-elle pas anodine par rapport au ronronnement pantouflard d'une vie passée à slalomer entre les difficultés et à éviter les grands défis ?

La vie est ce que l'on décide d'en faire. Nous en sommes les architectes et il n'est pas dit que nous finirons nos projets mais l'envie d'aller vers ce qui nous porte ne vaut-t-elle pas le coup de parfois être à court de matériau ou d'énergie ? Oud'être face à une difficulté technique ? Ou même blessé en chemin face à l'âpreté de notre objectif ? Nous allons peut-être y laisser des plumes mais d'autres diraient que nous n'en sortirons de toute façon pas vivants!! Alors…

Allez vers vos rêves ! Peu importe.



La méthode du coach

Et comme la route est parfois tumultueuse et peut nous obliger à changer nos manières de marcher, j'ai réfléchi à une autre manière de dispenser mes coachings. Si mes séances de base se font majoritairement en face-à-face et sur une durée de 50 minutes, il m'apparaît important de proposer d'autres formules pouvant répondre à de nouvelles demandes.

De la même manière que le sportif va privilégier un travail régulier, mais peut-être moins intense, il m'est apparu opportun de proposer des entretiens plus courts… voire très courts. Plus faciles à planifier, plus simples à digérer, plus percutants sur le long terme.

Des coachings de 20 minutes, pour prendre son quotidien de bonnes ondes, de 35 minutes pour faire le point sur une situation particulière ou de 50 minutes pour poser un problème.

Regardez sur mon site pour les détails ! Et tant qu'on parle de médias, les coachings en ligne restent possibles et valables, la vidéo représentant une excellente alternative au live!

Enfin, tout comme de nombreux confrères s'y adonnent, je réfléchis à l'idée de conférences orientées spécifiquement sur une thématique particulière avec un temps d'échange avec mon audience. Êtes-vous séduit par cette idée ? Moi je pense l'être ! Faites-moi un retour si vous seriez intéressé(e) par ce genre d'échange.

L'idée serait une sorte de présentation avec des points théoriques sur la thématique, saupoudrée de ma position sur le sujet avant d'échanger et de débattre le cas échéant. Des faits, des idées et des échanges… tout un programme !

Du coaching sur mesure et des conférences interactives !!! Elle est pas belle la vie ?



La réflexion du coach

Elle est d'ailleurs tellement belle que je ne vais pas me lancer dans une longue réflexion cette fois-ci... (Oh, il dit cela tout le temps, j'attends de voir !) Non. Je vais plutôt aller vers la simple idée de contemplation. Idée déjà abordée sous un autre angle dans une news précédente si je ne m'abuse.

La vie est belle disais-je mais finalement, elle est surtout ce que vous décidez de voir. Voir, observer et contempler. Si l'on est parfois pris dans une sorte de réflexe conditionné par nos vies (éducation, entourage, contexte immédiat, travail, santé... ), quand nous avons l'opportunité de simplement profiter de l'instant, nous entrevoyons la possibilité de donner la couleur voulue à notre situation. Sans rentrer dans les détails, chaque situation peut être vue sous différents angles. Dès lors, il est tout à fait possible d'envisager que si l'on se sent mal dans un contexte, il doit exister un autre point d'observation, une autre manière de voir qui peut me permettre d'être mieux avec ce qui m'arrive... Parfois il faut se projeter dans le futur et se dire que la situation va nous donner de nouvelles compétences… peut-être à un certain prix (rappelez-vous de Rocky !!!)... Parfois c'est dans le passé que l'on puise, en se disant que l'on a affronté bien pire… Et que rien ne justifie de dramatiser! Et souvent c'est le présent, l'instant présent, qui s'impose... tout va bien... jusqu'à preuve du contraire ! Je vis... je profite... j'expérimente ! Ce qui ne me tue pas peut avoir tant à m'apporter...

Dans le film " La Haine " de Mathieu Kassovitz de 1995 (Punaise! Il va falloir tout de même que j'utilise des références plus récentes la prochaine fois !), on peut entendre à un certain moment ces mots : " C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de cinquante étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute se répète sans cesse pour se rassurer : jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien. Mais l'important n’est pas la chute, c’est l’atterrissage."

Alors même si je ne vais pas nier que l'atterrissage doit réserver son lot de surprises, cela nous ramène à ce qui est important : la finalité... et paradoxalement l'instant présent ! Qui nous dit que nous ne sommes pas déjà en train de chuter ??? Chacun à sa manière ? Dans tous les cas... jusqu'ici... tout va bien.

La finalité viendra quand elle le voudra, la fourbe ! En attendant, ce qui se passe n'est pas si grave... pas si important ! Que faire durant ma chute ? Voir que la vie est belle... Sans l'ombre d'un doute... et aller vers l'endroit qu'elle m'inspire !

Très bonne chute à vous !

... La suite en été ! Beau printemps à tous.

Vous aimeriez recevoir la news du coach directement par email?
Envoyez moi un email mentionnant "Inscrivez-moi à la news".